Find out more

Christine Le Pape

Le maillage urbain donne à la Normandie une dimension plus humaine : ce qui entraîne une meilleure qualité de vie

Qui suis-je ?

“Je m’appelle Christine, j’ai 60 ans et je suis originaire de Caen. Je vis désormais au Havre et j’ai deux filles, Emilie et Elodie. Je suis assistante en Ressources Humaines, en dispositif de pré-retraite. Plutôt que de me présenter, je préfère partager une anecdote en évoquant le souvenir de la tradition cidricole chez mes parents. Originaire de la Manche, mon père a toujours bu du cidre fermier. Lorsque mes parents ont fait construire un pavillon près de Caen, il avait même été prévu un endroit en sous-sol pour accueillir un tonneau sur terre battue : il voulait perpétuer la tradition, pouvoir faire son propre cidre. Début novembre, nous allions sur la route de Lisieux cueillir des pommes au haras, où le régisseur nous recevait. Les pommes avaient déjà été regroupées et nous n’avions plus qu’à les mettre en sac et les charger. Avant la tombée de la nuit, nous partagions tous ensemble dans la cuisine un gâteau aux pommes que ma mère avait confectionné, accompagné d’une bonne bouteille de vin. Après deux semaines, les pommes étaient pilées : mon père faisait venir la « presse à cidre ambulante ». Le bruit matinal de la presse attirait dès 8h bien souvent des curieux, surtout des enfants ! Je me souviens encore de l’odeur du marc de pommes que les « pileurs » renversaient sur le côté. Lorsque tout était terminé, la presse repartait attelée au tracteur. Venait le temps de nettoyer et de mettre en sac le marc… Des journées bien chargées ! J’avais 11 ans, et ce souvenir reste bien ancré dans ma mémoire.”

La Normandie et Moi

“Même si la Normandie, c’est cinq départements qui ont chacun leurs propres spécificités locales, je pense que c’est une région homogène. Chaque territoire, avec son paysage, son histoire et sa démographie, a su d’adapter pour donner une vraie dynamique régionale. La réunification n’a pas été un non-sens, et peut même devenir un moteur supplémentaire à son rayonnement. Le maillage urbain lui donne également une dimension plus humaine : il n’y a pas de grandes métropoles, la répartition démographique est plus aérée, ce qui entraîne une meilleure qualité de vie. Le climat tempéré est aussi un vrai atout… la canicule existe mais plus modérée qu’ailleurs. On y subit aussi moins d’inondations, notamment par rapport au sud qui connaît régulièrement de graves catastrophes naturelles. La Normandie, c’est également l’histoire, la gastronomie, le savoir-faire des producteurs et des restaurateurs, avec les bons produits du terroir.”

Mon rôle d’ambassadrice

“Je représente ma région et par là même je participe à son rayonnement, c’est un rôle de messager en quelque sorte ! Je peux recommander, par exemple, de belles balades à Granville, où nous nous rendions en famille pour les vacances dans mon enfance. Une charmante station balnéaire avec son centre de Thalasso, son casino, et sa piscine à marée, où j’ai appris à nager ! J’y suis retournée cet été, je n’ai pas été déçue : le site vers la plage n’a pas changé. J’ai retrouvé un endroit authentique et très cosy. Je vous recommande d’emprunter l’escalier derrière le casino, pour arriver à la vieille ville et ses rues étroites, où les artisans et restaurants dynamisent le quartier. En s’éloignant un peu, on peut également cheminer sur les remparts qui offrent une vue magnifique.

Pour convaincre les gens de venir découvrir la Normandie, on peut parler de ses forces : son héritage culturel, sur le plan pictural par exemple. La Normandie a attiré de nombreux peintres, comme les Impressionnistes fascinés par les ciels et la lumière qu’offrent les paysages normands. Sa situation géographique, une façade maritime aux nombreuses opportunités économiques et touristiques, ses paysages variés… la Normandie est connue dans de nombreux pays. Grâce au Débarquement de 1944 mais également aux grands paquebots comme le Normandy, le Liberté, le France, qui ont fait la fierté de la Normandie. Les passagers partant du Havre pour rejoindre New York ont marqué une époque, celle des transatlantiques, qui ont dynamisé la région.”

Ambassador testimonials

Katarina COLLAS

Katarina COLLAS

Caen Lire le témoignage

Bruno SLAGMULDER

Bruno SLAGMULDER

Condeau Lire le témoignage

Lucas MURAND

Lucas MURAND

Mézidon Vallée d'Auge Lire le témoignage

Damien GLAD

Damien GLAD

Sotteville-lès-Rouen Lire le témoignage

Top of the page

Fermer la recherche